Quoi ? L'éternité - Marguerite Yourcenar

Publié le par Julien S. (Davalian)

La mécanique de Quoi ! L’Éternité est bien huilée puisque ce troisième et dernier tome clôt Le labyrinthe du Monde. Comme précédemment Marguerite Yourcenar poursuit sans complaisance son tableau au vitriol de la bonne société (comprendre bourgeoise et aristocratique) du début du XXème siècle. L’œuvre s’achève alors que la Grande Guerre n’est pas encore tout à fait achevée et que la Terreur Blanche sévit déjà à l’Est.

Le personnage central de ce récit est Michel, le père de l’auteure, bien plus que la petite Marguerite et l’adolescente déjà rebelle qu’elle va devenir dans les dernières pages. Les relations père-fille ne sont toutefois pas le plus important. D’autres personnes hautes en couleur font leur apparition : Jeanne, Egon, Frantz, chacun dans son genre est une sorte d’aventurier dont les pérégrinations sont plus au moins intéressantes à suivre. Les jugements portés, la qualité de l’écriture incomparable, achèveront de séduire le lecteur.

Les passages sur la Première Guerre Mondiale sont fascinants car ils dévoilent le point de vue particulier d’une femme et d’une véritable personnalité (par sa manière irrévérencieuse et  inconventionnelle de voir les évènements, même si l’on suppose une bonne dose de réécriture).  

Un très bon moment mais que l’on réservera plutôt aux adeptes de Yourcenar. Les novices devront privilégier une œuvre plus connue pour faire connaissance avec la Dame. Bien que le récit s’achève sur un chapitre complet, il reste inachevé ce qui lui confère une forte charge émotionnelle.

Publié dans Marguerite Yourcenar

Commenter cet article

Charles 01/02/2017 08:12

C'est la troisième fois que je consulte votre blog sur une oeuvre de Yourcenar. Chaque fois, je suis fort content de trouver un texte clair et fort bien rédigé - ai-je oublié de dire objectif également ? Laissez-moi vous encourager de continuer votre blog. J'y retournerai avec plaisir.