Etude en rouge suivi de Le signe des Quatre - Arthur Conan Doyle

Publié le par Davalian

Holmes-Book-EtudeEnRouge.jpgEtude en rouge et Signe des quatre sont des titres pour le moins mystérieux et pourtant cités en exemple depuis plusieurs décennies. Ils sont agréables à lire et se ressemblent sur plusieurs points. 

Voici les débuts de Sherlock Holmes, une sorte de jeunesse alors que sa réputation est encore à faire. Quel plaisir de retrouver deux illustres marginaux qui ne se connaissent pas encore... mais qui vont vite faire parler d'eux. Le lecteur a droit à une biographie plutôt intimiste du docteur Watson, mais surtout du célèbre détective. Sa personnalité est déjà bien campée mais l'essentiel reste à dire et à faire. Le voici donc contraint de devoir convaincre ses différents interlocuteurs de l'utilité de la science de l'observation et de l'analyse. Le plus étonnant restant les hésitations, les ratés, les loupés et quelques surprises... qui  ne sont pas sans faire penser au jeune James Bond de Casino Royale de Flemming.

Les débuts de l’amitié – la première rencontre puis la cohabitation – sont franchement amusants. D’autant que le lecteur est omniscient et voit rapidement la complicité faire son chemin entre les deux compères. Les échanges sont savoureux quoique encore un peu timides et peu développés. Mais en revanche, nous apprenons pourquoi un récit est tenu par le docteur Watson.
Les deux récits débordent largement du cadre londonien. L'auteur fait voyager son lecteur à la fois dans le temps et dans l'espace : les deux plus grandes et célèbres anciennes colonies britanniques s'y prêtant à merveille… Autant de raisons d’y succomber !  

Publié dans Sherlock Holmes

Commenter cet article