Le Chien des Baskerville - Arthur Conan Doyle

Publié le par Davalian

shchienbas.jpg

Voici un classique du genre policier qui demande un exercice sympa avant de le lire. Débarassez-vous de tous les clichés et stéréotypes véhiculés par l'image de Sherlock Holmes. Quitte a voir les deux derniers films, histoire de remettre les pendules à l'heure. Sa lecture est plaisante (bien plus qu'un roman d'Edgar Alan Poe). 

Ici c'est le docteur Watson qui tient la première place. Et cela tient à la pratique du compte-rendu. Elle permet de créer une sorte de lien privilégié, d’autant que le style – et les supports de narration – sont multiples. Il est fort probable que Robin Hoob s’en soit inspiré pour rédiger son cycle de l’Assassin Royal. Notons au passage que le célèbre détective pourrait donner des leçons à Umbre, mentor de Fitz Chevalerie.

Au fil des relectures, ce récit dévoile une certaine complexité. Arthur Conan Doyle nous livre un petit traité de manipulation. Aurais-je été influencé par un certaine lecture récente ? La cause semble louable, n’empêche que… en prenant de la distance, le célèbre détective parait plus complexe qu’à première vue.

L’intrigue en elle-même est fascinante. Un mystère basé sur un fonds de légende fantastique, un huis-clos entre personnages inquiétants. Le tout se joue dans une ambiance oppressante, que l’auteur peut seul résumer : plus on demeure ici, plus l’esprit de la lande, son immensité, et aussi son charme lugubre, s’enfoncent dans votre âme.

Le duo entre les deux personnages principaux est tout simplement remarquable. La répartie entre les deux compères est une anthologique. Petit extrait : il se peut que vous ne soyez pas vous même lumineux, mais vous êtes un bon conducteur de lumière. Certaines personnes, sans posséder le génie, ont le remarquable pouvoir de le stimuler. Délicieux, non ?

Au final, il s’agit d’une référence, un classique mais qui criant de modernité. Nonobstant les années écoulées, il s’agit d’un véritable thriller impossible à lâcher. Une fois à l’intérieur, le temps passe à une vitesse incroyable ! 

  

Publié dans Sherlock Holmes

Commenter cet article