Les Brumes d'Avalon - Marion Zimmer Bradley

Publié le par Davalian

mrbbrumes.jpg

 

Après un premier tome intéressant et original mais aussi long et un peu ennuyeux, voici une suite bien plus percutante. En fait, il s'agit plutôt d'une fin. Les deux premiers tomes du cycle d'Avalon semblent composer une seule fresque. Ce choix est assez rare pour le genre fantasy. En principe les seconds tomes prolongent une intrigue qui pourrait s'achever au premier (L'Assassin  Royal en est l'exemple type).

Disons le tout de suite, Les Brumes d'Avalon est bien passionnant que Les Dames du Lac. Il faut à tout prix lire les deux ouvrages pour le croire. Marion Zimmer Bradley ayant même eu l'idée d'insérer un résumé et un rappel des personnages, juste au bon endroit.

Le format est plus court, l'auteure s'attache à l'essentiel et notamment au personnage de Morgane. Pour autant, quelques ellipses permettent de donner la parole à d'autres : Morgause et Guenièvre. Le récit gagne en fluidité, en rapidité et évite les répétitions.

C'est un véritable plaisir de lire ce qui est sans doute le petit joyau du cycle d'Avalon. Les surprises sont bien plus nombreuses que dans le premier tome. Bien qu'en retrait, les femmes jouent un rôle bien plus grand que dans le tome précédent... ce qui est plus que bienvenu. 

Le lecteur pourra regretter que la fin soit quelque peu précipitée. Ainsi la quête du Graal n'est que survolée et les nouvelles invasions qu'évoquées. Il s'agit certes d'un prix à payer, mais il reste modique.

La grande force de ce livre réside dans sa facilité et sa simplicité de lecture. Car si le récit est plus facile à lire, les personnages et le côté psychologique gagnent en profondeur. Qui l'eut cru ?

 

Publié dans Cycle d'Avalon

Commenter cet article