L'ile au Trésor - Robert Louis Stevenson

Publié le par Julien S. (Davalian)

rlsit.jpgL’Ile au Trésor est une sorte de Harry Potter au XIXè siècle. Ecrit pour des enfants, le livre doit son succès à leurs parents. Une fois commencé, il est impossible de lâcher ce chef d’œuvre (il parait que Gladstone, l’un des Premiers ministres de la reine Victoria, l’aurait lu en une nuit).

Habituellement étiqueté comme le best-seller intemporel des récits d’aventures, il peut être aujourd’hui considéré comme appartenant au genre fantasy. Tous les ingrédients sont réunis pour cela : une quête, des mystères, un dépaysement, des trahisons, des gentils et des méchants. Les personnages sont de véritables personnalités littéraires qu'il est devenu inutile de présenter : Jim Hawkins, John Long Silver « le Barbecue », les capitaines Flint, le docteur Livesey, Ben Gunn.

L’ouvrage est récréatif, en somme une bonne idée pour s’évader sans avoir à s’investir (le récit est bouclé en une trentaine de chapitres de moins de dix pages chacun). La narration prend la forme de journaux habilement conçus afin de varier les points de vue. Les surprises – trop souvent exploitées depuis – font sourire mais se révèlent plaisantes, d’autant que l’auteur manie avec habilité l’art du suspens. S’il reste destiné aux ados, les adultes seront surpris par les thèmes profonds distillés ça et là : courage guerrier et patriotisme. Une lecture qui se révèle captivante, nullement gâchée par les nombreuses adaptions de qualité variable dont le texte a fait l’objet.

Publié dans Robert Louis Stevenson

Commenter cet article