Les ombres de Wielstadt - Pierre Pevel

Publié le par Julien S. (Davalian)

ppow.jpg

Les Ombres de Wielstadt est le premier tome d’une trilogie écrite par Pierre Pevel qui mérite un peu de publicité. L’intrigue s’inspire de romans appartenant à des genres hétéroclites : historique, cape et d’épée, dark fantasy. Les deux seuls points que l’on peut reprocher concernent le protagoniste, le chevalier Kantz intéressant mais un brin stéréotypé et le côté succinct de l’intrigue qui se lit trop rapidement. Il est tout à fait possible de s’arrêter à la fin de ce livre, technique qui a le mérite de respecter le lecteur. Rares sont devenus les écrivains qui ne pratiquent pas le coup de la fausse fin…

L’histoire en elle-même ne révèle pas de grandes surprises mais surprend par la découverte d’un univers enchanteur. Basé sur un contexte historique sérieux (la guerre de Trente ans dans le Saint Empire Romain Germanique), l’auteur s’essaye à l’uchronie (les Templiers revenus en grâce au XVIIe siècle). Il crée une ville – Wielstadt protégée par le dernier dragon d’Occident – et revisite toute une mythologie (des faunes intégrés à la société, une fée – Chandelle – aux manières partagées entre celles d’un ogre et d’une adolescente, des centaures devenus gendarmes…).

Le tout mérite vraiment le détour, il est rare de voir une telle réussite. Les amateurs de dark fantasy y trouveront également leur compte puisque qu’il est question de nécromancie, goules et combats contres les forces de l’Ombre.  

Commenter cet article