Les ombres du ciel - Eric Marchal

Publié le par Julien S. (Davalian)

eminfl1

Les ombres du ciel, première composante du cycle Influenza, est une petite merveille. Publié en 2009, ce premier roman d'Eric Marchal, (écrivain lorrain notamment connu pour son chef d’œuvre Le soleil sous la soie) a été récompensé par le prix carrefour du premier roman.

Ce roman historique est à dix mille lieues du localisme. Le lecteur se retrouve piégé en 1941 en pleine Seconde Guerre Mondiale. Un thème surfait me direz-vous ? Et bien non, car voici une bonne dose d'exotisme et de nouveautés. Le conflit est d’abord  vécu par un représentant d’une classe sociale privilégiée et épargnée dans un contexte particulier. L’île de Wight est bien vite délaissée pour Shanghai, théâtre pour espions, enclave disputée par cinq nations plus au moins alliées et antagonistes.

L’histoire est digne des meilleurs romans d’espionnage. Ici ce sont les combattants de l’ombre qui partagent la tête de l’affiche avec… des médecins et biologistes !  Ceux-ci sont préoccupés par une utilisation nouvelle de l’influenza, la grippe espagnole qui fit cinquante millions de mort à la fin de la Grande Guerre.

Comme tout ouvrage sur la période qui se respecte, il est question de dignité humaine, d’atrocité, de mal à l’état pur et ce depuis l’Asie. La qualité de l’œuvre est telle qu’elle crée plusieurs ambiances. Quelques maladresses sont à craindre (la mort du père, la question de son implication, certaines trahisons surfaites) mais elles sont bien vite pardonnées. Le final est prévisible (un gage de réussite pour un roman historique si l’on y réfléchit). Sauf peut-être pour les toutes dernières pages, où James Bond passe pour un amateur.   

Bref… une merveille ! De première partie cet ouvrage n’a que le nom, car il peut se lire de manière indépendante. L’immersion est telle que lire la suite est un réflexe tout naturel.

Publié dans Eric Marchal

Commenter cet article