Les masques de Wielstadt - Pierre Pevel

Publié le par Julien S. (Davalian)

ppmw.jpg

Trois années se sont écoulées depuis que le chevalier Kantz s'est laborieusement extirpé d'une confrontation épique... pour autant Pierre Pevel ne se lance pas sur la piste glissante du héros meurtri et cloitré. Bien au contraire et c'est donc avec délectation que le lecteur se replongera dans son univers unique. 

L'intrigue est plus étoffée que celle des Ombres. Le protagoniste devra à nouveau faire faire à la Sainte-Vehme et Reinecker mais aussi à un démon nommé Osiander, aux Rose-Croix ainsi qu'à force esprits vengeurs, sans oublier d'honorer une promesse consentie à Roi misère sieur de la Cour des Miracles locale. Cette fois-ci il ne sera plus guère question de dragon car l'intrigue navigue entre ésotérisme et polar le tout dans un mélange à la fois sérieux et romanesque.

Ce second tome est moins descriptif que le premier, par ailleurs des personnages disparaissent et d'autres font leur entrée. Dans le même ordre d'idée, le scénario est plus complexe que le précédent et les scènes d'action plus nombreuses. Ces dernières sont tout à la fois travaillées, documentés et entrainantes.

La lecture est toujours aussi plaisante et captivante, même si quelques maladresses gâchent un peu le plaisir : certains duels se terminent de manière abrupte, les histoires parallèles sont trop vite coupées et enfin la fausse surprise de la fin est un brin prévisible. L'ouvrage reste une bonne suite.

Commenter cet article