Le concile de Pierre - Jean-Christophe Grangé

Publié le par Julien S. (Davalian)

concile.jpg

Heureusement que le ridicule ne tue plus car sinon la littérature contemporaine française aurait perdu l'un de ces représentants les plus connus. Si Jean-Christophe Grangé est capable d'écrire de grandes choses (Le vol des cigognes), il en écrit aussi de moins bonnes. Le Concile de Pierre, au même titre que l'Empire des Loups, en fait partie.
Diane est un protagoniste atypique. Elle suscite l'intérêt du lecteur, sa sympathie, voire sa pitié. Les lectrices seront sans doutes plutôt intéressés par le volet maternel de l'intrigue autrement dit les passages sur le rôle d'une mère, les (quelques) rapports avec Lucien. Le talent de l'auteur des Rivières pourpres est le dernier point d'intérêt que mérite cet ouvrage. Et quel point d'intérêt !  L'écriture du maitre est limpide, cristallite, magnifique. Ces descriptions donnent envie de voyager (dans des endroits exotiques, il faut bien l'avouer).
La phase parisienne de l'histoire traine rapidement en longueur et le périple asiatique ne sera pas aussi envoutant que celui des migrations de certains grands oiseaux. Le scénario est quant à lui ridicule, l'auteur accumule les clichés (les Russes communistes mais néanmoins mystiques). Le fil rouge (les liens entre science rationnelle et phénomènes paranormaux) exploité avec trop de vigueur (et sans réelle inspiration), apparait bien vite superficiel. 
Et pour clore le tout, le dénouement se révèle... pathétique ! Une lecture à éviter (sinon pour apprécier la qualité de l'écrit). 

Publié dans Thriller

Commenter cet article