Le bûcher d'un roi - George R. R. Martin

Publié le par Davalian

TDF13.jpg

Enfin ! Il aura fallu une demi-décennie pour que paraisse ce treizième opus du Trône de Fer ! Cette saga est une pure merveille de fantasy qui ne cesse de rallier des lecteurs de plus en plus nombreux. La récente diffusion de la première saison de la série d’une qualité rare, attise encore l’appétit.

D'emblée, le très génialissime et quasi-légendaire George R. R. Martin annonce que ce tome a été le plus difficile à écrire... et bien cela se ressent surtout dans la première partie.

L'attente de plusieurs années rend le lecteur impatient. Il sera probablement déçu de ne pas vraiment retourner à Westeros. Et là je suis gentil. Bon certes, il y a bel et bien Schlinge et son passage par Moat Caillin, mais il s’agit d’une intrigue marginale. Le roman se consacre surtout aux conflits et intrigues périphériques et essentiellement celles qui se déroulent au et derrière le Mur (Jon, devenu Lord Commandant de la Garde de Nuit et Bran qui pousuit sa mystérieuse quête), mais également dans les Cités Libres (Daenerys devenue reine et Tyrion qui affronte ses démons).

Notons au passage l’apparition de nouveaux personnages secondaires qui sont plutôt sympathiques (Lemore, le Demi-Mestre, Griff,…) d’autant que certaines connaissances refont surface (Illyrio). Il faudra attendre pour voir ce qu’ils vont donner.

Autre déception : l'intrigue est mise en pause. La première moitié du livre est franchement longue, descriptive, et peu active. La vapeur se renverse dans la seconde partie et le rythme s'accélère. Pour autant, rien ne se termine vraiment, ce qui est dommage vu que le dernier tome (la mort de Tywin) laissait envisager de profondes révolutions. L’auteur se préserve-t-il avant quelque chose de plus grand ? Connaissant son génie c’est plus que probable. Ce qui est d’ailleurs confirmé par la surprise qui attend le lecteur. Elle est source d’une intrigue prometteuse...

En substance ce roman est une première partie, un avant-goût d'un ensemble qui vise à poursuivre la geste du Trône de Fer. Il ne s'agit pas du meilleur passage de la saga, mais le lecteur s'y plonge avec délectation et passera un bon moment.

Publié dans Le Trône de Fer

Commenter cet article