L'Alchimiste des Ombres - Pierre Pevel

Publié le par Julien S. (Davalian)

th-copie-1.jpgAprès un premier tome marqué par une bonne dose de légèreté, partie intégrante de l'hommage rendu au genre du roman de cape et d'épée, Pierre Pevel réussit ici l'exploit de se renouveler tout en ne changeant rien à l’essentiel.

Par certains côtés, L'Alchimiste des Ombres ressemble à Vingt ans après. Les Lames vont devoir entamer une curieuse passe d'arme qui va profondément les marquer et entraîner des évolutions personnelles plutôt intéressantes. Les intrigues (qu'elles se situent au niveau de la Griffe Noire, du sommet de l'État, ou des gardes de son Éminence) n'épargneront personne. Les personnages sont toujours aussi sympathiques : si certains sont en proie aux doutes, d'autres dévoilent une complexité insoupçonnée. C'en est une torture de les perdre de vue ne serait-ce que pendant une petite. En parlant d'alchimie celle-ci est réussite ! Certaines connaissances sont temporairement mises de côtés... pour mieux mettre en valeur de nouveaux arrivants ô combien envoûtants (L’Italienne et la Duchesse de Chevreuse en tête d'affiche, dans un registre rarement exploité).

Certaines révélations seront faites (La Rochelle) et exploitées avec brio. Avec un plaisir et un talent certain, l'écrivain lorrain parvient à dérouter son lecteur. Jusqu'à la fin, il est impossible de prévoir qui est vraiment un ennemi et qui ne l'est pas vraiment (ou à peine). Les derniers chapitres, bien loin de se contenter de mettre un point final à l'intrigue, lancent un tome 3 qui promet d'être explosif... et qui débutera dans la tourmente !

Ce tome 2 est une confirmation : Les Lames du Cardinal est une référence à lire d'urgence. Pour les adeptes de Dumas, attention : vous allez vous précipitez dans une nouvelle relecture de la trilogie classique d'ici peu !

Commenter cet article