Entretien avec un vampire - Anne Rice

Publié le par Davalian

images-copie-1.jpgPièce maitresse de la bibliographie de Anne Rice, Entretien avec un vampire est un roman particulier, écrit bien avant que ne débute la mode actuelle des vampires.

La première moitié de l'ouvrage est une agréable lecture fantasy qui prolonge d'une manière bien spécifique le grand classique de Bram Stocker. La narration bâtie sur un entretien offre des possibilités rarement exploitées et utilisées avec brio. Le récit de Louis est envoutant au point ou le retour au présent devient déconcertant. Le discours fascine, envoute, séduit. Les clins d’œil à Dracula sont bien plus réussis que l’intégralité du très contesté Dracula l'immortel.

La seconde partie est en revanche différente. La légèreté (emplie de noirceur) s'efface au profit de réflexions touchant à la condition de vampire. Tuer et vivre seul pour l'éternité ? Rapidement le fil rouge devient le cœur d'une dissertation (habilement menée certes) mais redondante et peu passionnante. Les orientations sensuelles (certains passages évoquent la sexualité à demi-mot) dérangent. Il est d'abord question de relations entre hommes puis entre hommes et enfant. Un mélange des genres dangereux qui culmine lors de l’escapade à Paris.

Cette partie de l'intrigue sera bien plus introspective, descriptive, avec quelques soubresauts dramatiques. Mais l'ennui persiste et la qualité de l'écriture ne parvient pas à sortir le lecteur de sa torpeur.

Bien qu’écrite par une femme, le récit reste masculin (Louis, Lestat, Armand). Les personnages féminins bien qu’originaux (Claudia)  sont bien trop souvent relégués au rang de second couteaux (Madeleine, Céleste, la Sœur). Le dénouement, précipité au vu des développements précédents est bâclé. Les dix dernières pages, prévisibles, ne donnent guère envie de lire les 9 tomes suivants....

Publié dans Fantasy

Commenter cet article