Charly 9 - Jean Teulé

Publié le par Davalian

C9Voici un ouvrage bien curieux. L'auteur est connu pour avoir connu un certain succès (notamment avec Le Montespan). Le titre - et la couverture - de ce Charly 9 sont volontairement iconoclastes. Et ne parlons pas de la quatrième de couverture (tout un programme !)... Ce choix est à l'image du texte, qui peut séduire (ou pas). En tout cas, il mérite une certaine réserve.
L'auteur s'acharne sur le roi Charles IX (petit-fils de François Ier, fils de Catherine de Médicis et de Henri II). Du moins Jean Teulé n'en garde que la Saint-Barthélemy. D'ailleurs, a bien y réfléchir, malgré un début prometteur, il n'y a pas vraiment d'intrigue. Le contexte est effleuré de manière plus que superficielle. Il n'y aucune explication, ni note. Le plus important se trouve donc ailleurs...

En l'occurrence, il s'agit de la progressive (mais rapide) déchéance du monarque. Celle-ci prend plusieurs formes : spirituelle, personnelle mais surtout psychique et physique. Celle-ci n'a rien de crédible mais séduit par un côté voyeur. Des raccourcis sont pris, ils ne facilitent pas la compréhension et encouragent les stéréotypes. Assurément, il ne s'agit pas d'un roman historique au sens noble du terme. Le style est franchement vulgaire, l'auteur glose constamment se permet des jugements de valeurs commodes et prévisibles. (N'oublions pas que la Tolérance comme concept nait quelques années plus tard).
Le roman peut se concevoir comme une distraction. Comme un roman de Terry Pratchett (en pire !) sur un évènement tiré des Guerres des Religions. Certains passages sont amusants de par leur outrance même (la chasse aux lapins, au cerf, l'image de l'autruche), certains répliques aussi. Toutefois, les romans de Cavada sont bien meilleurs et plus agréables à lire. 
Ce livre mérite d'être considéré avec BEAUCOUP de recul. En fait il s'agit d'un second degré permanent. Il offre pourtant un intérêt : la critique pleine d'actualité de la stupidité humaine sur vague fond théologique. De ce côté-là rien à dire ! Notons également les nombreux clins d’œil faits à l'immense Reine Margot de Alexandre Dumas.

Publié dans Historique

Commenter cet article

P'tite Souris 15/08/2012 10:30


Je n'ai pas du tout accroché à ce roman, que j'ai trouvé trop facile et pas assez subtile.

Julien S. (Davalian) 15/08/2012 18:01



Pour un premier contact avec le style de Jean Teulé, Charly IX n'est pas franchement motivant. Heureusement se lit-il rapidement !


Pour la période, je resterai sur le classique La Reine Margot ou pour une approche plus scientifique sur le petit livre de Janine Garrisson.