101 Idées reçues sur l'écologie - Dominique Pialot et Pascal de Rauglaudre

Publié le par Davalian

dppridees.jpg

Conçu comme un manuel pédagogique à l’usage du grand public dans le but de le sensibiliser à l'écologie, cet ouvrage est une réussite. Plutôt bien pensé, il est une somme utile de connaissances portant sur de nombreux thèmes. Ceux-ci permettent un enrichissement intellectuel indéniable (la disparition des abeilles, le réchauffement cyclique, le concept d’analyse du cycle de la vie). Pourtant, la démarche reste avant tout pratico-pratique : les énergies renouvelables polluent, le livre numérique est aujourd’hui moins respectueux de l’environnement que le livre papier responsable, le tri sélectif est une initiative louable mais…

Les auteurs (deux journalistes spécialisés, formule qui ne s’invente pas et fait sourire) en oublient l’aspect théorique. Il est surprenant qu’ils ne définissent pas le concept de développement durable ou d'écologie. Le lecteur lambda risque d’avoir bien du mal à entrer dans le sujet, d’autant que certains passages sont plutôt ardus à lire.  

La thématique centrale privilégie ouvertement le réchauffement climatique. Ce choix se révèle logiquement réducteur. Par ailleurs, si les thèses et exemples sont choisis à l’échelle de la planète bleue, la démarche démontre une conception franco-française plutôt affirmée. Comme de bien entendu, l’Allemagne est omniprésente alors que les Etats-Unis et la Chine lui tiennent la dragée haute.

Plus dérangeant, le questionnement est trop imbibé des lois Grenelle, notons au passage la préface de Nathalie Kosciusko-Morizet (continuatrice de Jean-Louis Borloo). Parti pris que les auteurs auraient gagné à souligner. Dans ce contexte, il est plutôt comique de les voir écrire « le problème de la réponse au changement climatique n’est donc pas tant technologique, ni même économique, que politique. Et la politique est avant tout une question de volonté ».  

Il n’empêche que cet ouvrage reste un outil utile et agréable. Un bravo s’impose pour la qualité de la couverture (une petite réussite publicitaire à n’en pas douter). Sur le fond, la construction en fiche « anti idées-reçues » est pédagogique, efficace, séduisante mais parfois lassante.  

Publié dans Essai

Commenter cet article